Prochaines randonnées :

24 Octobre : Aire sur la Lys

La Melde

 

Avec : David B

Départ 9h Bassin des 4 Faces

Covoiturage 8h15 SSC

Toponymie

La villa signalée en 847 à proximité de la ville actuelle est attestée sous la forme latinisée Ariac 1 ; c’est-à-dire Aire (en néerlandais : Ariën), Aria Moansterum en l’an 85627, Area et Ayre en 137728, Ayra en 135529.

En 1982, la commune d’Aire est devenue par décret la commune d’Aire-sur-la-LysNote 6,c 3. Au toponyme initial Aire a été adjoint celui de la principale rivière qui traverse la ville, qui est également celui de la plaine dont elle parcourt l’extrémité occidentale.

Ariën-aan-de-Leie en flamand30.

Une place forte disputée (1499 – 1713)

En 1499, Aire est intégrée aux Pays-Bas bourguignons. Ces derniers font partie des nombreuses terres dont Charles Quint hérite et qui le placent à la tête du plus grand ensemble territorial d’Europe. La transition se fait sans difficulté : le gouvernement français n’a pas bonne presse à AireNote 21, et l’empereur confirme dès 1516 les privilèges de la villeNote 21. Il est ainsi reçu avec joie à Aire en 1540Note 21.

 
Ce plan établi au milieu du XVIe siècle montre le développement d’Aire à cette époque, principalement à l’intérieur de ses fortifications mais aussi le long des quelques artères qui les franchissaient.

La guerre — ininterrompue de 1521 à 1558Note 21 — nécessite de renforcer les défenses de la ville. Aire est en effet une pièce maîtresse du système défensif imaginé par l’empereur contre la FranceNote 21 : de plus, Aire se trouve à quelques kilomètres seulement de la place forte française de Thérouannec 1. Un système de bastions polygonaux est substitué au système ancien de fortificationsNote 21, et l’empereur ordonne en 1520 la démolition de la chapelle Notre-Dame hors les mursNote 21, remplacée par une nouvelle église paroissiale.

En 1492, le chantier de construction d’une nouvelle église est lancé par les chanoines de Saint Pierrec 2. Il durera près d’un siècle, le chapitre en assurant lui-même le financementNote 22. La collégiale que nous voyons aujourd’hui était à l’époque l’une des plus grandes églises de style flamboyant des Pays-Bas méridionaux. La Réforme ne trouve pas beaucoup d’écho à Aire ; au contraire, la ville adhère en 1579 à l’union d’Atrecht (Arras en néerlandais) qui demande l’interdiction du culte protestantNote 22.

Les premières années du XVIIe siècle correspondent à une période de paix et de grands travaux. Un corps de garde est construit en 1600 grâce à la levée d’un impôt sur la bière et le vinNote 23 ; l’hôtel de ville est reconstruit à partir de 1625Note 23. Un collège jésuite est ouvert en 1615 rue de Saint-Pierre, avant de déménager huit ans plus tard dans des locaux plus spacieux rue de Saint-OmerNote 23 ; ce n’est qu’en 1682 que l’évêque d’Ypres posera la première pierre de l’église de ce collègeNote 3. Quant au mur d’enceinte, il est entièrement reconstruit entre 1570 et 1620Note 23.

Le 31 juillet 1630, des lettres de Madrid érigent la terre et seigneurie de Robecque (Robecq) en principauté au bénéfice de Jean de Montmorency (maison de Montmorency), en y incorporant la ville et vicomté d’Aire, les villages de Blessy, Blesselles, Saint-Quentin, Glomenghen, Famechon. Jean de Montmorency est ainsi prince de Robecq, marquis de Morbecque, comte d’Estaires, vicomte d’Aire, baron d’Haverskerque et des Wastines, seigneur de Robecq et de Bersée35.

source : Wikipédia

Lys (affluent de l'Escaut) — Wikipédia

31 Octobre : Boëseghem

Tête des Flandres

Avec : Pascale

Départ 9h église

Covoiturage 8h15 SSC

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Buosingahem et Busingahemen en 87722, Boesinga en 111923, Boezinghem en 116424, Boesinghem en 1187, Bosinghere en 1207, Bosinghem en 1332, Boeinghem en 1793, Boëseghem en 1801.

Buosingahem en 877 signifierait la « maison des gens de Boso »25.

Boezegem en flamand.

Histoire

En 1225, A. évêque de la Morinie (évêques de Thérouanne) confirme à l’église d’Ypres, la possession de la dîme de Watten, et celle de Boesinghe, (sans doute Boësaghem), et toutes celles que le chapitre d’Ypres avait rachetées de mains de laïcs26.

Boëseghem dépendait du diocèse de Saint-Omer, après la disparition du diocèse de Thérouanne.

La seigneurie de Boëseghem appartenait à l’abbaye Saint-Pierre de Gand19.

.Jacques Sluyper, poète en latin , né à Herzeele en 1530, mort à Arras en 1602, a habité un temps Boëseghem27.

source : Wikipédia

Boëseghem - Site officiel de la commune

7 Novembre: Oost Cappel

L’Hagedoorn

 

Avec : Dominique

Départ 9h église

Covoiturage 8h15 SSC

Toponymie

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ostcapellam en 1178 et en 1200, Sainte-Nicolay-Cappelle en 1475.

En néerlandais, le nom de la commune est Oostkappel : Oost, signifie Est et kapel est une chapelle.

Oost-Cappel doit être opposé à West-Cappel, tous deux villages situés près d’une chapelle8, une chapelle primitive aurait été bâtie en 1139, à l’Est de Rexpoëde.

Histoire

Avant 1789, Oost-Cappel dépendait de la châtellenie de Bergues.

En 1502, le territoire appartient à Denis de Morbecque et relève de la seigneurie de Cassel.

Du point de vue religieux, la commune était située dans le diocèse de Thérouanne puis dans le diocèse d’Ypres, doyenné de Bergues9.

En , le curé d’Oost-Cappel, Henri Turck, est victime des violences perpétrées au cours de la guerre des Gueux : deux extrémistes lui coupent les deux oreilles avant de le tuer. Les brigands étaient connus sous le nom de « Boschgeuzen »

En 1577, Jacques de Bierne, écuyer, héritier de Charles de Bierne 1er échevin de la ville de Bergues, est seigneur de Rexpoëde et Oost-Cappel10.

En 1710, François Dominique de Doys, écuyer, seigneur de Santvoorde et d’Oost-Cappel est le titulaire de l’ammanie (l’amman représente le châtelain) de Loon Plage dans la châtellenie de Bourbourg (voir Seigneur de Loon-Plage dans la page Loon-Plage).

À Oost-cappel a lieu le , un affrontement entre d’une part les français qui y étaient stationnés (de même que dans les villages et villes voisines Rexpoede, Hondschoote, Killem, Bambecque etc) pour protéger les villes de Bergues et surtout Dunkerque et d’autre part l’armée des puissances coalisées contre la France (Grande-Bretagne, Saint Empire Romain germanique…) laquelle voulait justement aller assiéger Dunkerque. Il n’y eut que des combats limités, les Français abandonnèrent rapidement le terrain. L’opération aboutit à la Bataille de Hondschoote du 6 au qui permit de libérer Dunkerque du siège commencé par les Anglais. Oost-Cappel sera encore au cœur de cette bataille le 11.

Première guerre mondiale

Pendant la première guerre mondiale, Oost-Cappel est une des communes avec Hondschoote, Abeele, Caestre, Godewaersvelde, Winnezeele, Hardifort, à faire partie du commandement d’étapes, c’est-à-dire un élément de l’armée, installé à Steenvoorde puis transféré à Rexpoëde, organisant le stationnement de troupes, comprenant souvent des chevaux, pendant un temps plus ou moins long, sur les communes dépendant du commandement, en arrière du front12.

Le 7 février 1917, vers 11h45, un avion allemand a tiré à la mitrailleuse dans le secteur Oost-Cappel, La Kruystraete (Bambecque) où sont cantonnés des Anglais. Une villageoise qui lavait dans sa cour a été blessée à la cuisse gauche13.

Fin avril 1917, des troupes belges stationnent sur Oost-Cappel14.

Le 2 novembre 1917, à 23 h 30, un soldat d’un régiment du génie, détaché à la section située à la ferme Verriele, Léger Marie ou Mario, classe 1903, âgé de 34 ans, a été retrouvé mort sur la route à un kilomètre environ des Cinq Chemins, du côté de Rexpoëde. La gendarmerie du commandement d’étapes a fait une enquête. Le corps a été transporté à l’ambulance 34 à Wayemburg15.

source : Wikipédia

Fichier:Oost-Cappel Kapelhock.jpg — Wikipédia Oost-Cappel - Les bus traversant les frontières existaient il y a plus de  80 ans déjà . - Carte postale ancienne et vue d'Hier et Aujourd'hui -  Geneanet

 

14 Novembre: La Motte au Bois

La balade de ma copine

Avec : Pascale

Départ 9h église

Covoiturage 8h30 SSC

Histoire

La Motte-aux-Bois est au cœur des affrontements lors de la guerre franco-espagnole : en 1649, les Espagnols prennent la commune. En 1658, Turenne assiège la localité, la prend en trois jours et la rase2.

En janvier 1680, sont données à Saint-Germain-en -Laye, des lettres de chevalerie pour Lamoral Claude de La Haye, écuyer, seigneur de la Cessoye, bailli de La Motte-au-Bois, issu d’une ancienne famille de la châtellenie de Lille, dont l’aïeul et le père ont été honorés du titre de chevalier par les anciens souverains. Lamoral Claude de La Haye a quitté le service de l’Espagne pour servir le roi de France en qualité d’aide de camps (aide de camp) et d’armées, s’est trouvé aux sièges de Valenciennes, Saint-Omer, Gand, à la bataille de Cassel, et son frère, le sieur de La Haye d’Hennequin, colonel de cavalerie, a été tué au siège de Mons3.

source : Wikipédia

Image

21 Novembre : Fromelles

Circuit de la Bataille

Avec : Eric

Départ 9h église

Covoiturage 8h15 SSC

Histoire

Révolution française

Sous la Révolution française, en frimaire an II (novembre 1793), la population du village va s’opposer à une des mesures anticléricales de la Convention nationale, le procureur de la commune doit reconnaitre qu’il n’a pu fermer l’église tel qu’il était prévu : « Nous avons été obligés d’ouvrir cette église vu la rumeur du peuple »24.

1914-1918

 
Vue panoramique des alentours du village de Fromelles en 1914, à partir de l’observatoire installé dans l’école du village par l’armée allemande.

En juillet 1916, en marge de la bataille de la Somme, Fromelles fut le théâtre de combats entre soldats du Commonwealth (en particulier d’Australie) et de l’Allemagne qui ont fait quelque 7 000 morts et blessés dans les rangs alliés25.

Entre le 19 et le 20 juillet 1916, 2 000 Australiens sont morts, 3 500 ont été blessés et 1 500 Britanniques y ont été tués ou blessés.

En mai 1919, six mois après la fin de la guerre, les habitants de la commune doivent supporter une sinistre cohabitation : la présence de cadavres dans les champs, trous de bombes, tranchées, avec les conséquences induites : visions lugubres rappelant les épreuves passées, odeurs, risque d’épidémies. Il leur faudra attendre la construction de cimetières militaires pour que cesse cette situation26.

À la suite de recherches dans les archives allemandes Lambis Englesoz retrouve l’emplacement des corps. En juin 2008, avec l’aide des archéologues de la Glasgow University Archaeological Research Division (GUARD, Glasgow, Écosse), Lambis Englesoz et Martial Delebarre ont mis au jour des fosses communes où reposeraient quelque quatre cents soldats australiens et britanniques « disparus » pendant la bataille de juillet 1916, entre le 19 et le 20 juillet27.

250 soldats ont été ré-inhumés en sépultures individuelles dans un cimetière militaire, du 30/01/2009 au 19/07/2010 (date anniversaire de la bataille), avec les honneurs militaires28.

Le 19 juillet 2010 en présence du prince Charles et de Quentin Bryce, gouverneur général d’Australie, et de 74 familles de soldats australiens est célébrée la dernière inhumation avec retransmission télévisée en direct en Australie et au Royaume-Uni. Plusieurs familles ont lu des lettres reçues de ces soldats. Une cérémonie en présence d’autres familles australiennes a eu lieu le 19 juillet 201329.

source : Wikipédia

Fromelles - Fromelles : vue principale du boug - Carte postale ancienne et  vue d'Hier et Aujourd'hui - Geneanet Cinq bougies «Aussies» pour le musée de la bataille de Fromelles

Fichier:Fromelles 59249 (1).JPG

 

28 Novembre : Strazeele

de Strazeele à Merris

 

Avec : Jean-Pierre

Départ 9h église

Covoiturage 8h15 SSC

Origine du nom

En 875, Stratsele, en 1160, Stracelle. Fondation des Francs-Saliens, le terme « straat » signifie route et « zeele » la maison, maison sur la route1.

Ce village a été construit sur la voie romaine Cassel, Caëstre, Estaires, La Bassée, Arras.

source : Wikipédia

Carte postale ancienne Strazeele La Gare à Strazeele  Cartes postales des années 1900 concernant quelques communes de l'arbre  LEMAIRE

5 Décembre : Wormhout

La Balade du Parrain

 

Avec : Ghislaine

Départ 9h Le moulin

Covoiturage 8h30 SSC

 

Toponymie

Woromhold fin du VIIe siècle.

Le nom de lieu serait l’association de l’anthroponyme germanique Worm- avec le mot flamand hout « bois » qui rappelle qu’autrefois la Flandre (française) était boisée.

Maurits Gysseling propose le germanique wurmi- signifiant « ver » et « serpent » et hulta- signifiant « bois »25, devenu holt puis hout en flamand. Ce serait donc le « bois des serpents » ou le « bois des vers ». Une vieille légende citée par Louis De Baecker parle d’un sorcier qui aurait débarrassé la région des serpents.

 

Massacre de Wormhout

Description de l'image LabLazhadegLaPlaineauBoisLuc'skKlaodanDuigou.jpg.

Le massacre dit de Wormhout ou massacre de la Plaine au Bois est un crime de guerre perpétré par la Waffen-SS envers 80 prisonniers de guerre français et britanniques durant la bataille de France en mai 1940. Il s’est déroulé en réalité sur le territoire d’Esquelbecq.

Combats

Durant la retraite du corps expéditionnaire britannique vers Dunkerque, la 48th Division (en) tenait la route qui va de Bergues à Hazebrouck via Wormhout et Cassel pour retarder l’avance allemande. Faute de munitions et d’appui blindé, les unités britanniques à Wormhout, ainsi que celles réparties à Ledringhem et à Esquelbecq, furent débordées par l’avancée des soldats allemands, la Leibstandarte Adolf Hitler, régiment SS appuyée par des blindés du 3e Panzer-Regiment. Ayant épuisé toutes leurs munitions, les troupes britanniques se rendirent, pensant être emprisonnées en respect de la convention de Genève.

Massacre

Après leur reddition, les soldats du second bataillon du Royal Warwickshire Regiment (en), du Cheshire Regiment (en), et de la Royal Artillery ainsi qu’un militaire français responsable d’un dépôt militaire sont emmenés dans une grange de La Plaine au Bois près de Wormhout à Esquelbecq le . Les troupes alliées s’inquiètent de plus en plus du comportement brutal des soldats SS lors du trajet vers la grange, avec la fusillade d’un certain nombre de traînards blessés. Arrivé à la grange, un officier britannique, le capitaine J.F. Lynn Allen, proteste mais il est immédiatement réprimandé par un soldat SS1. L’officier est ensuite tué2.

Une fois la centaine d’hommes entrés dans la grange, les soldats du 2e bataillon du régiment SS Leibstandarte Adolf Hitler lancent des grenades à main dans le bâtiment tuant et blessant un grand nombre d’occupants malgré le sacrifice des sous-officiers Jennings et Moore qui se jettent sur les grenades. Les grenades ne tuent pas tout le monde, en grande partie grâce au courage de ces deux sous-officiers britanniques, le sergent Moore et le CSM (en) Jennings, qui se sacrifient pour faire écran à l’explosion et aux éclats avec leur corps1. Après avoir réalisé qu’il y avait des survivants, les SS demandent à deux groupes de cinq personnes de sortir. Les hommes sortent et sont abattus ; le Gunner Brian Fahey survit à ces tirs sans que les SS le sachent à ce moment-là. Quand les SS exigent qu’un troisième groupe de prisonniers sorte pour être exécutés, les britanniques refusent de sortir. C’est alors que les SS tirent dans la grange avec leurs armes3.

Quelques soldats britanniques réussissent à s’échapper alors que quelques autres, comme Fahey, sont laissés pour mort4. 80 hommes sont tués dans ce massacre. Après quelques jours, Fahey et les autres sont découverts par des soldats de la Wehrmacht qui ratissent le terrain à la recherche de tués ou blessés. les survivants sont alors conduits dans un hôpital. Ils sont soignés avant d’être envoyés dans un camp de prisonniers en Europe occupée4. Certains d’entre eux, grands mutilés, seront rendus à leur pays avant le terme de la guerre.

 

WORMHOUT - Twitter Search

source : Wikipédia

Wormhout - Wormhoudt. - Panorama. - Carte postale ancienne et vue d'Hier et  Aujourd'hui - Geneanet  Wormhout : un marché du terroir et de l'artisanat l'été prochain?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Témoignages

Témoignages lors des Balades au Pays des Géants du 25 mars 2018

Anonymes

1) Merci très belle rando, bien organisée et bien balisée pour les randonneurs, en revanche les voitures et les vélos ont l'aie surpris de nous rencontrer. peut-être pourrions mous les prévenir de notre présence.

Je suis surpris que des cyclistes puissent être étonnés de croiser des randonneurs cela arrive tous les week-end. Quant à prévenir tout le monde !!. Nous déclarons la manifestation en préfecture et prévenons déjà la gendarmerie de Steenvoorde

Quant aux passages dangereux nous prévenons les automobilistes par des panneaux "Danger Randonneurs"  dans les 2 sens de circulation.

2) Bon accueil à l'arrivée et au retour. Fléchage impeccable. Parcours un peu trop bitumeux mais l'ensemble est plus que correct.

3) A quand le sandwich au caviar

             Quand nous pécherons des esturgeons dans la Lys.

4) Parcours de 6 km, très bon balisage; accessible aux personnes à mobilité réduite. Merci pour l'accueil

5) Parcours des 15 km belle balade bien balisée mais pas trouvé les géants !! Merci pour l'organisation!

6) Merci pour tout? trés bonne organisation. A l'année prochaine (UN ou UNE Dunkerquois(e) )

 

 

Conseil d'Administration

Conseil d'Administration de MEVE Randonnée

Président : Cardon Jacky

Vice présidente : Minne Danièle

Secrétaire : Dufnerr Patrick

Trésorière :Jablonski Brigitte

Membres : Budin José chargé de l'intendance, Chaintreau Alain chargé du balisage, Denis Danuta, Deroo Jean-Pierre, Tankeré Ghislaine

Président d'honneur : Mr Clerc Gérard