admin01

Prochaines randonnées :

9 Octobre : Saint Jans Cappel

17ème randos d’automne

Avec : Marche et Découverte 6 ou 12 Km

Départ : Salle Maurice Flauw

Covoiturage : 8h30 SSC

La légende :

On pense qu’il y a existé un monastère dont la tradition fait remonter la démolition au XIIIe siècle. La dîme de ce village appartenait en grande partie au chapitre de Térouane. Au XVIe siècle, le nom de Sancti Joannis Capella était celui d’une division ecclésiastique du diocèse de Térouane (1560).

La création de la Commune :

La création de la commune de Saint-Jans-Cappel est relativement récente et remonte à l’époque de la Révolution française. Faisant partie de l’ambacht – ou châtellenie – de Bailleul, elle demeura très longtemps une paroisse indépendante sur laquelle l’ambacht exerça relativement peu d’influence. Le 8 août 1788, le roi Louis XVI décide de convoquer à Versailles les États Généraux pour le 1er mai 1789. Comme cela avait été le cas en 1614, il est demandé aux Français de rédiger des cahiers de doléances.

Le 26 mars 1789, les habitants de Saint-Jans-Cappel se réunissent et rédigent les cahiers de la paroisse. 46 foyers sur les 110 que comptait alors le village participent aux débats présidés par Pierre de Lacroix, bailli de la paroisse. C’est vraisemblablement lui qui mit en forme le cahier qui sera porté par Pierre BILLIAU et Benoît HAUSSELLE à l’assemblée bailliagère de Bailleul du 30 mars 1789. Dans leurs doléances, les habitants de Saint-Jans-Cappel réclament notamment :

– la construction d’une route pavée passant par Bailleul, Saint-Jans-Cappel, Berthen et Boeschèpe

– davantage d’argent pour l’entretien des pauvres très nombreux dans la paroisse

– une répartition des terres agricoles entre ceux qui la cultivent alors qu’ils n’en sont pas propriétaires.

– l’érection du village en véritable municipalité indépendante

Un an plus tard, la paroisse de Saint-Jans-Cappel obtient officiellement le statut de commune.

La révolution :

Paisible village aux chemins défoncés rendant toute communication difficile, Saint-Jans-Cappel semblait devoir échapper à la tourmente révolutionnaire. Pourtant, la Révolution y exerça, ici comme ailleurs, son influence. L’église fut fermée et le mobilier vendu à l’encan. Le maître-autel fut acheté par un paroissien qui le restitua après la tourmente. Le 25 floréal an VII (14 mai 1794), l’église est adjugée pour la somme de 42 500 francs à des habitants de la commune qui ne voulaient pas qu’elle soit utilisée à des usages profanes. Les prêtres de la paroisse refusèrent de prêter serment à la constitution civile du clergé et furent condamnés à la déportation. Des curés constitutionnels furent nommés, mais aucun ne fut réellement accepté par la population.

En 1802, à la signature du concordat entre Bonaparte et le pape Pie VII, le calme revient, et l’ancien vicaire reprend l’exercice public du culte.

Début du XXième siècle :

À la fin du XIXe siècle, les passions se déchaîneront, comme partout en France, lors de l’instauration par Jules FERRY de l’enseignement public, laïc, gratuit et obligatoire. Elles atteindront leur paroxysme en 1905 lorsque sera votée la loi de séparation de l’Église et de l’État. Dans la Flandre très catholique, l’épisode des inventaires a laissé des traces assez profondes dans les esprits (affaire du Capitaine MAGNIEZ).

Les guerres mondiales :

Avec la Grande Guerre, la commune devait connaître les heures les plus sombres de son histoire. D’octobre 1914 à avril 1918, Saint-Jans-Cappel fut transformée en camp militaire. Des soldats de toutes armes et de toutes nationalités y séjournèrent : Français, Anglais, Écossais, Irlandais et Indiens venaient s’y reposer quelques jours en arrière du front avant de repartir dans les tranchées.

En mars 1918, les Allemands lancent une vaste offensive sur le front Armentières – La Bassée. De violents combats ont lieu autour de Bailleul. Dans les premiers jours d’avril, l’autorité militaire donne l’ordre d’évacuer le village. Celui-ci subit alors un bombardement terrible qui détruit et incendie la plupart des habitations. À la mi-août, FOCH, généralissime des armées alliées, lance la contre-offensive et fait reculer les Allemands qui finiront par capituler le 11 novembre 1918.

Le bilan de la guerre dans le nord de la France est terrible. Partout, ce ne sont que ruines et désolation. Saint-Jans-Cappel dénombre 51 de ses enfants tombés à l’ennemi, ainsi que 3 victimes civiles. Il faudra dix ans pour reconstruire le village. Cela valut à la commune l’attribution de la Croix de Guerre.

De septembre 1939 à mai 1940, durant la drôle de guerre, de nombreux soldats français ainsi que des troupes venues d’Afrique du Nord séjourneront dans les fermes du village. Le 10 mai 1940, Hitler lance son armée contre les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Quelques jours plus tard, le 23 mai 1940, des troupes allemandes pénètrent à Saint-Jans-Cappel. Pendant quatre ans, le village vivra à l’heure allemande. La Kommandantur s’installe chez le secrétaire de mairie, Joseph DEGROOTE. L’occupation est marquée par les privations, les cartes et les tickets de rationnement.

Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquent en Normandie. Trois mois plus tard, le 6 septembre au matin, des colonnes allemandes battant en retraite, traversent le village en direction du Mont-Noir. Vers 10 heures, des blindés polonais arrivent au Schaexhen, en provenance de Saint-Omer. Quelques instants plus tard, des jeunes se précipitent vers l’église et font sonner les cloches pour annoncer la libération, alors qu’un motard canadien s’arrête sur la place du village aussitôt entouré par la population.

À la signature de la  Capitulation de l’Allemagne le 8 mai 1945, le bilan pour la commune n’est pas aussi tragique qu’en 1918. Si les cinq années d’occupation ont été marquées par le rationnement et les privations, on déplore néanmoins huit morts dont trois victimes civiles. Les cinquante-neuf prisonniers de guerre rentrèrent pratiquement tous, les premiers après quelques mois de captivité, les derniers en 1945. Un Cappelois dut subir les brutalités et les tortures de la Gestapo et fut déporté politique au camp de Mauthausen.

source site officiel de la commune

Saint-Jans-Cappel — Wikipédia

 

16 Octobre : Saint Floris

Circuit des Sorcières

Avec : David 6 ou 12 Km

Départ : Parking de la mairie

Covoiturage : 8h15 SSC

Le village porte le nom du patron de son église l’église saint Floris, forme flamande de saint Florent. La traduction flamande de “Florent” pourrait remonter à l’époque lointaine où la langue flamande était encore parlée dans notre village.

Mais on peut penser également que le nom primitif du village était Flory, du latin Floriacum, domaine de Florius. Le choix du saint patron de l’église procéderait alors d’une ressemblance entre Flory et saint Floris, de la même façon que saint Lambert a été choisi comme patron de Lambres. Il existait un château féodal à la sortie de Saint-Floris vers Calonne-sur-la-Lys au lieu-dit “La ferme Usuelle” (derrière le numéro 1912). Il y a quelques années encore, il existait deux petites mottes entourées de grands fossés. Les vestiges ont disparu il y a quelques années. Pas très loin de là, il existe le lieu-dit “La Motte Baudet” qui indique la présence d’une ancienne motte féodale.

Il n’existe pas moins de 13 saints connus sous le nom de Florent. Celui qui nous intéresse était fêté le 22 septembre, mais sa fête a été reportée au 25 septembre. C’est ce qui explique la date de la ducasse, fixée au quatrième dimanche de septembre.

D’après les sources les plus sérieuses, le saint qui a donné son nom au village de Saint-Floris est un certain Florent, ermite au Mont-Glonne, localité du Maine et Loire, vers le Ve siècle. La légende prétend qu’il était le disciple de saint Martin de Tours. Les ossements de ce saint seraient conservés dans le monastère de Saint-Florent-le-jeune, près de Saumur.

Saint Florent est connu à Saint-Floris sous le nom de ” saint Brayou “, car il est souvent invoqué pour calmer les nourrissons qui pleurent sans cesse. On lui consacre une neuvaine durant laquelle sont récitées les “litanies de saint Florent”. Dans cette litanie, saint Florent est qualifié de “thaumaturge de l’Anjou”, c’est-à -dire guérisseur; il aurait même “ressuscité un enfant pour le rendre à sa mère” : c’est peut être l’origine de cette croyance locale en “Saint Brayou”.

Saint-Floris est connu également pour être le “Pays des courtes quémiches” (chemises) et des “chorcelles” (sorcières).

Nous trouvons à travers les époques plusieurs appellations du nom de Saint-Floris :

  • en 1208, “Saint-Fleurisse”
  • en 1280, “Saint-Florice” et “Saint-Floritius”
  • vers 1500-1558, du temps de Charles QUINT “Saint-Flor”
  • en 1605, sur la cloche cassée monument historique “Saint-Flourice”
  • en 1608-1609, dans l’album de Croy “Saint-Florisse”
  • en 1636, “Saint-Floris”
  • en 1645, sur un plan de Saint-Venant du temps de Louis XIV “Saint-Floris-Capelle”
  • en 1690, sur la carte du gouverneur de la Motte au Bois “Saint-Floris”
  • en 1710, sur le plan de l’attaque de Saint-Venant par les Espagnols “Saint-Fleury”
  • et en 1789 dans les lettres de doléances “Saint-Floris”.

 

source site officiel de la commune

23 Octobre : Saint Marie Cappel

Vers le Moulin

Avec : Jean-Luc 10 Km

Départ : église

Covoiturage : 8h45 SSC

 

C’est sur le territoire de Sainte-Marie-Cappel que naît la Peene Becque qui prend sa source chemin de Borre (Borre : « source » en flamand). Elle recueille toutes les eaux qui descendent du versant sud du Mont Cassel. Elle passe au sud du village pour se diriger vers Oxelaëre. La Peene qui rejoint l’Yser à Herzeele est plus longue que ne l’est l’Yser en amont, elle a un débit plus important. C’est donc à tort que l’Yser porte ce nom en aval jusqu’à Niewport : elle aurait dû s’appeler la Peene.

 

Village ancien reduit.JPG

CASSINI.JPG

Le territoire de Sainte-Marie-Cappel est encore drainé de nombreux cours d’eau : La Pids becque, le Ruisseau de Sainte Marie, la Meulenbecque qui prend sa source à l’est du centre du village. De nombreux petits ruisseaux sillonnent le territoire où l’on trouve aussi beaucoup de petites mares.

Noms anciens :
Cappela Santae Mariae vers 1090.

Sainte Marie Capièle vers 1302.

Saincte Marie Capple, Sinte Marie Cappele, Sinte Marien Cappel, Sinte Marije Kapel, Sainte Marije Cappel ( du XVème au XVIIème siècle).

Le nom actuel apparaît au début du XVIIIè, avec une modification provisoire au cours de la période révolutionnaire : Marie Cappele.

Origine : Une chapelle
Le nom de Sainte-Marie-Cappel apparaît à une date tardive si l’on compare avec Cassel citée dès l’époque gallo romaine. A partir de ce nom formé comme Saint-Sylvestre-Cappel et Wemaers-Cappel, on peut penser que son territoire s’est développé sur celui du Mont Cassel qui dominait toute la région et au pied duquel s’étendaient bois et marécages.

Lors des épidémies qui sévissaient régulièrement à Cassel, afin d’éviter la propagation des maladies, les victimes, soignées par des moines ermites, furent reléguées dans un lazaret « ‘T peste huus » situé sur le « Mont d’ Escouffe » (1) appelé maintenant Mont des Récollets, avec interdiction d’en sortir.

Vers l’an 950, on cite un moine ermite « le bienheureux Gervin » qui soigna avec d’autres religieux les malades au « Brand Berg », le mont des malades.

Un cordon sanitaire d’archers avait pour mission de surveiller et d’empêcher tout retour vers Cassel. La Becque qui sépare Cassel du « Brand Berg », source de la Peene, s’appelle « Pids Becque »: ruisseau de flèches, montrant par là comment les archers protégeaient Cassel de toute incursion des malades.

La tradition rapporte que le village de Sainte-Marie-Cappel s’est formé autour d’une chapelle dédiée à Sainte Marie par ces moines ermites puisque tout recours à Notre-Dame de Cassel était impossible. Cette Chapelle connue sous le vocable de Notre-Dame des miracles puis de Notre-Dame des tilleuls « de Capelle van O.L.V., der lynden », accueillait les malades du lazaret.

Quelques faits :
Le 28 mai 1670, Louis XIV, se déplaçant de Saint-Venant à Bergues s’arrêta à Saint-Marie-Cappel :

 » sur le territoire du roi d’Espagne, le roi s’arrêta à Sainte-Marie-Cappel. Il se tint discrètement, demeurant dans sa voiture de voyage pour manger et pour boire. L’affluence du peuple en ce lieu fut si considérable que beaucoup de moissons en furent aplaties, mais le roi paya tous les dégâts et personne n’y perdit quoi que ce soit. En plus, il répandit par le chemin beaucoup d’argent et donna à une enfant du pays quatre doubles pistoles, plus un simple. A une petite fille qui lui offrit des fleurs, il donna huit pistoles. Aux religieux du mont des Récollets, il donna vingt et une pistoles et en maints endroits, il fit aux églises et aux pauvres beaucoup de dons. Et personne ne se sauva à son arrivée » dit le chroniqueur de cet événement, bourgeois de Bailleul.

Propos rapportés par A. Ficheroulle, 20 09 1963 L’Indicateur

Le 10 avril 1677, Guillaume d’Orange, Stadhouder des armées hollandaises se reposa au presbytère de Sainte- Marie-Cappel avant de livrer la bataille de la Peene le lendemain, jour des rameaux.

Le Père Jean Louis Verstock, né à Sainte-Marie-Cappel, du couvent des récollets compta parmi les victimes de la terreur. Il fut guillotiné à Arras en 1794.

source site officiel de la commune et Wikipédia

30 Octobre : Cassel

Sentier des Récollets

Toponymie

Le nom « mont des Récollets » vient de la présence de l’ancien couvent des Récollets de Cassel, un des couvents du Nord-Pas-de-Calais, fondé en 1620. Ce couvent n’existe plus de nos jours.

Selon de Smyttère, en 1861-1862, le nom Wouwenberg se traduirait par « mont des vautours » car on pendait sur son sommet les malfaiteurs condamnés au supplice. Les cadavres attiraient les rapaces qui s’en nourrissaient3. Le mot wouw en néerlandais fait référence à des espèces de milans (genres Haliastur et Milvus) et non pas à des vautours. Une autre explication étymologique du mot Wouwenberg invoque une déformation du mot flamand weeuw (veuve en français, weduwe en néerlandais), du fait que le couvent des Récollets était un lieu d’accueil pour les veuves et les orphelins[réf. nécessaire].

 

Avec : Pascale 8 Km

Départ : Place Vandamme

Covoiturage : 8h30 SSC

Moyen Âge et époque moderne

En 880, les Vikings détruisent Cassel, Esquelbecq, Bergues24

Le château est une création des comtes de Flandres qui en firent le centre d’une châtellenie.

Par la suite, le secteur de Cassel sera le théâtre de nombreuses batailles :

Mais en dehors de ces batailles, Cassel fut plusieurs fois attaquée, conquise, ruinée et/ou incendiée : saccage, incendie et massacres par les soldats de Philippe-Auguste en 1213, par ceux de Philippe le Bel en 1297, par ceux de Louis XI enfin en 147726.

Comme toute la Flandre, Cassel se situe au cœur de l’affrontement entre la France de Louis XIII et Louis XIV et l’Espagne pour la main mise sur cette riche région. Après avoir souvent changé de mains aux XVIe et XVIIe siècles, Cassel devient définitivement française par les traités de Nimègue de 167827.

Du point de vue religieux, la commune était située dans le diocèse de Thérouanne puis dans le diocèse d’Ypres, et était le siège d’un doyenné28.

Au cours de la période, plusieurs établissements religieux se sont établis à Cassel : on a pu ainsi y trouver un ancien collège de jésuites, dont les locaux ont été occupés par les Récollets de Cassel, lorsque les jésuites ont été expulsés de France en 1764. La chapelle de l’ancien collège des jésuites a survécu. À la suite de la Révolution française, le bâtiment est vendu au général Vandamme, général d’empire natif de la ville, pour devenir un lieu de stockage du fourrage pour les animaux. La ville en est actuellement propriétaire. La façade est classée au titre des monuments historiques29.

 

La Grand'Place au début du XXe siècle..

 

 

 

 

 

 

 

... et un jour de marché, avec le tramway

source site officiel de la commune et Wikipédia

6 Novembre : Estaires

Marche des Baudets

Avec : Randonneurs Estairois 5-8 ou 12 Km

Départ : Salle le Millénium

Covoiturage : 8h15 SSC

 

Antiquité

L’histoire de la ville remonte à la conquête de la Gaule par les Romains. Ceux-ci construisirent vers l’an 27 av. J.-C. une voie venant de Cassel en direction d’Arras qui traversait la Lys en un lieu étroit appelé Minariacum (du latin Minor aqua qui désigne un gué, un passage en eau peu profonde). Vers 235 ap. J.-C., les premiers évangélistes de la région (Saint Piat, Saint Victorien et Saint Furcien) commencent à répandre la foi chrétienne

Estaires - Tourisme, Vacances & Week-end Estaires - Mairie d'Estaires et sa commune (59940)

13 Novembre : Le Nieppe

La Plate Bourse

Avec : Jean-Luc 11 Km

Départ : église

Covoiturage : 8h15 SSC

 

20 Novembre : Sercus

Circuit de St Erasme

Avec : Pascale 9 Km

Départ : église

Covoiturage : 8h30 SSC

 

4 Décembre : Strazeele

De Strazeele à Merris

 

Avec : Danièle 10 Km

Départ : église

Covoiturage : 8h30 SSC

11 Décembre : Bavinchove

Le Bas de Cassel

Avec : Ghislaine 9 Km

Départ : église

Covoiturage : 8h30 SSC

 

18 Décembre : Hondeghem

Balade Hivernale

Avec : Alain 11 Km

Départ : église

Covoiturage : 8h30 SSC

INFOS UTILES

INFOS UTILES

 

Le Kilomètre Effort

comment il peut vous aider à connaître la difficulté physique d’une randonnée et à estimer sa durée.

 

La règle retenue(et qui est la plus commune) est la suivante : 100 mètres de dénivelé cumulé positif = 1 kilomètre. En suivant ce principe, voici le calcul qu’il faut appliquer :

km-effort = distance en km + (D+ en mètres/100)

 

[Randonner Malin] Outil pour le calcul du kilomètre effort

 

Estimer sa vitesse moyenne

 

[Randonner Malin] PDF – Comment estimer votre vitesse moyenne de marche en randonnée

 

Partenariat FFRP – Gîtes de France

La Fédération Française de Randonnée Pédestre et les Gîtes de France ont signé un accord de partenariat permettant d’obtenir une réduction lors de la location de gîtes en individuel ou de groupe.

 Pour accéder au site dédié il vous faut un identifiant et un mot de passe que vous trouverez ci-dessous

 Login (identifiant) : FFR59

Mot de passe : IJS82

Signaler un Problème rencontré lors d’une randonnée

Pour tout problème rencontré sur n’importe quel circuit et y remédier au plus vite un site internet est en service :

suric@te sentinelles sports de nature

Un équipement adapté

Pour toute randonnée tu dois avoir :

  • Des chaussures de randonnée en bon état (les semelles sont comme les pneus, ça s’use. pense à vérifier de temps en temps) !!!
  • Technique des 3 couches pour toujours rester au chaud et au sec dans vos vêtements de randonnée.
  • Un coupe-vent
  • Un vêtement de pluie ( si votre sac à dos n’a pas de protection contre la pluie, pensez à emballer son contenu dans des sacs plastiques )
  • Un vêtement chaud ( polaire) et suivant la saison : lunettes de soleil, gants, bonnets….etc
  • Éventuellement un tee-shirt de rechange
  • De l’eau en quantité suffisante (2 litres pour une journée)
  • Ta pharmacie personnelle.
  • Une paire de bâtons si vous en utilisez
  • Et un paquet de mouchoirs, ou un petit rouleau de papier toilette, peut toujours s’avérer utile
  • Ne négligez pas la bouffe, emportez assez et mangez souvent
    • – Barres céréales, fruits secs ou pâte d’amande.
    • – Repas du midi (si c’est froid alors pas besoin de réchaud…)

Comment_bien_choisir_ses_chaussures_de_randonnee-guide_gratuit

Image associée

Liste_de_materiel_pour_la_randonnee

Résultat de recherche d'images pour "chaussure de randonnée + humour"

Comment_préparer_une_randonnée

Résultat de recherche d'images pour "chaussure de randonnée + humour"

Témoignages

Témoignages lors des Balades au Pays des Géants du 25 mars 2018

Anonymes

1) Merci très belle rando, bien organisée et bien balisée pour les randonneurs, en revanche les voitures et les vélos ont l'aie surpris de nous rencontrer. peut-être pourrions mous les prévenir de notre présence.

Je suis surpris que des cyclistes puissent être étonnés de croiser des randonneurs cela arrive tous les week-end. Quant à prévenir tout le monde !!. Nous déclarons la manifestation en préfecture et prévenons déjà la gendarmerie de Steenvoorde

Quant aux passages dangereux nous prévenons les automobilistes par des panneaux "Danger Randonneurs"  dans les 2 sens de circulation.

2) Bon accueil à l'arrivée et au retour. Fléchage impeccable. Parcours un peu trop bitumeux mais l'ensemble est plus que correct.

3) A quand le sandwich au caviar

             Quand nous pécherons des esturgeons dans la Lys.

4) Parcours de 6 km, très bon balisage; accessible aux personnes à mobilité réduite. Merci pour l'accueil

5) Parcours des 15 km belle balade bien balisée mais pas trouvé les géants !! Merci pour l'organisation!

6) Merci pour tout? trés bonne organisation. A l'année prochaine (UN ou UNE Dunkerquois(e) )

 

 

Conseil d'Administration

Conseil d'Administration de MEVE Randonnée

Président : Cardon Jacky

Vice présidente : Minne Danièle

Secrétaire : Dufnerr Patrick

Trésorière :Jablonski Brigitte

Membres : Budin José chargé de l'intendance, Chaintreau Alain chargé du balisage, Denis Danuta, Deroo Jean-Pierre, Tankeré Ghislaine

Président d'honneur : Mr Clerc Gérard